lundi 14 décembre 2015

En attendant le Réveil de la Force - Episode 10 - Les petites lignes du contrat...




Signature de l’accord
Lucas prend l’avion pour Burbank et signe la vente dans les terres de Mickey. Iger sent en Lucas de la mélancolie, il signe sans hésiter mais il sait déjà qu’il dit « au revoir » (ou adieu ?).
“But I did detect there was a lot of emotion. He was saying goodbye.”

Lucas vend Lucasfilm pour 4 milliards de dollars (à comparer avec le rachat du studio de Candy Crush 5.9 milliards de dollars par Activision). C’est quasiment le prix que Disney à mis sur la table pour racheter Marvel.
Dans la vidéo de communication officielle de la vente Lucas explique qu’il a écrit les histoires et qu’il les confie à Kennedy :
« J'ai des traitements pour les VII, VIII et IX, ainsi que pour plusieurs autres films, et nous avons évidemment des centaines de livres, de comics et tout ce qu'on peut imaginer. J'ai donc en quelque sorte transmis cette mine d'or à Kathleen Kennedy, et j'ai toute confiance en elle pour se l'approprier et en faire de grands films. »
« J'ai dit que je la soutiendrais et que je serais là s'il faut aider, spécialement pour l'écriture du scénario, pour le compléter, vu qu'il y a beaucoup de blancs dans le traitement... »
Le président financier de Disney confirme dans sa déclaration :
"Avec l'entreprise dans son ensemble, nous achetons un traitement approfondi et détaillé des trois prochains films de la trilogie."

31 octobre 2012. L’annonce est faite le lendemain. Et ce jour c’est Halloween et Bob Iger fait le tour du quartier avec ses enfants, déguisé en Darth Vader.


Tremblement de terre dans le Geekland ! Lucasfilm et WDC annoncent la vente des entreprises de Lucas à Disney et George Lucas est annoncé « Consultant Créatif » à disposition des équipes de Lucasfilm.
Bob Iger qui devait terminer son mandat en 2015 demande à le prolonger en 2016 pour pouvoir gérer le lancement de Lucasfilm dans l’ère Disney (et pouvoir ainsi en assumer la paternité devant l’histoire du cinéma). Depuis son contrat a été prolongé jusqu’en 2018.

Abrams est à bord
Avant la prise de contrôle, Kennedy contacte JJ Abrams et lui propose la réalisation du film. Nous sommes avant janvier donc il est possible que cela soit sous le conseil ou l’accord de Lucas.
Abrams refuse dans un premier temps, il vient de ressusciter Star Trek et sais que les fans de l’une comme de l’autre licence prendraient son accord pour une trahison.
Kennedy insiste, elle se déplace dans les bureaux de Bad Robot avec les deux scénaristes : Arndt et Kasdan. En deux heures, ils arrachent un engagement d’Abrams.
Depuis, Kennedy s’est confiée et a avoué qu’elle n’était pas emballée par le traitement de Lucas… il est possible qu’elle mette dans la balance pour convaincre Abrams qu’elle fait table rase des traitements de Lucas (ce que prétend d’ailleurs Abrams, "qu’avant son arrivée en janvier 2013 les scripts sont déjà rejetés") et qu’Abrams à toute latitude pour écrire SON Star Wars ou au moins conserver ou garder ce qu’il désire des idées de Lucas.


9 Novembre 2012 Michael Arndt est annoncé à l’écriture de l’épisode 7.
Arndt (little Miss Sunshine, Toy Story 3, Hunger Games) est déjà à l’œuvre avant l’annonce de sa venue et avant la vente à Disney. Il collabore en vidéoconférences avec Kennedy et Lucas.
Depuis au moins un mois, il est secondé par deux consultants : Kinberg (Sherlock Holmes) et Kasdan (l’Empire) pour poser les grandes lignes des autres films.

21 décembre 2012 Lucasfilm passe sous contrôle
Après un passage en commission anti-trust par la commission fédérale du Commerce, le 4 décembre, l’acquisition devient effective le 21. Dés janvier 2013 Lucasfilm est définitivement sous contrôle de Disney sans aucun recours possible pour casser le contrat. Curieusement, c’est exactement à partir de ce moment que des tensions se font en interne au sujet des scripts de Lucas.



Clash sur les scénarios ? ( version d’Abrams): Abrams soutient, un mois avant la sortie du film, que c’est avant son arrivée que le scénario d’Arndt a été rejeté. Donc dans le laps de temps entre l’été (approche d’Abrams avec la présence d’Arndt) et la prise de contrôle. Il est donc possible d’envisager un scénario extrêmement brutal où une fois Disney en contrôle, Lucas a été remercié de son rôle de consultant et où toutes ses idées ont été jetées à la poubelle (c’est ainsi que Lucas l’exprimera plus tard). Les questions d’Iger demandant si Lucas comprenait bien ce qu’il signait prennent alors un nouveau sens.